Un Parisien au cœur des ruines viroises

Les collections d’un musée s’enrichissent régulièrement par le biais d’achats, mais également de donations, notamment de particuliers. Cela a été le cas en 2014 pour deux aquarelles et un dessin à la mine de plomb du peintre Jacques Simon (1875-1965), donnés au musée de Vire par la famille Simon-Lecuyer. Représentant la ville de Vire sous les décombres, ces nouvelles acquisitions se sont faites dans le cadre de la préparation de l’exposition actuelle Après le Débarquement… Vire 1944-1965.
 
 
La rue et l’église Notre-Dame depuis la Place Nationale après les bombardements, 12 octobre 1944
(aquarelle) par Jacques Simon. © Musée de Vire

Artiste parisien, fils et petit-fils de peintres, amoureux de la Normandie, Jacques Simon a produit une œuvre importante, utilisant diverses techniques : aquarelle, gouache, eau-forte, céramique… Peintre de la nature, des marines et du bocage normand, il a également signé des œuvres orientalistes et des portraits intimistes.

Gravement blessé lors de la Première Guerre mondiale, sa carrière ne s’arrête pourtant pas : il réalise notamment la décoration de la gare du Havre, des vitraux pour l’église de Carolles (où une rue porte d’ailleurs son nom), des cartons pour la manufacture de tapisserie des Gobelins…

Son atelier parisien étant réquisitionné par les Allemands, il s’exile en Normandie. Très affecté par le second conflit mondial et sa brutalité, il se risque dans les ruines de Vire dès le mois d’octobre 1944, pour réaliser, sur le vif, dessins et aquarelles, parfois sur du papier de récupération. Il témoigne ainsi de l’ampleur du désastre et des destructions à Vire comme à Coutances, Avranches ou Saint-Malo. Une vision de villes à terre mais aussi une mémoire immédiate de l’après-guerre…


Venez découvrir les œuvres de Jacques Simon au musée de Vire dans le cadre de l’exposition Après le Débarquement… Vire 1944-1965, jusqu’au 2 novembre (du mercredi au dimanche).

Claude Groud-Cordray
Régisseure des œuvres du Musée de Vire



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire