le Chef-d'oeuvre retrouvé!

Chaque année, un petit nombre d’œuvres du musée passe entre les mains expertes de restaurateurs. Parmi les tableaux sélectionnés en 2013 pour cette cure de jeunesse, une Nativité attendait son tour... La Ville de Vire l’avait achetée à la communauté des Chanoinesses de Saint-Augustin de Lisieux en 1968 pour enrichir le fonds d’art religieux de la collection.

 Sous le vernis oxydé, des formes élégantes révélaient le coup de pinceau d’un maître.
Tandis qu’une restauratrice, agréée par le Service des musées de France, travaillait à sa résurrection, nous diffusions auprès d’historiens de l’art la photographie du tableau, dans l’espoir que l’artiste soit reconnu.

Entre les chercheurs de Paris et de Bologne, les comparaisons et les arguments se sont alors précisés. Derrière cette maîtrise se cachait Giandomenico Cignaroli (1724-1793) un peintre de Vérone.
Les couleurs et des détails, enfin retrouvés, permettent d’admirer une œuvre qui conjugue l’exubérance baroque et la tempérance du classicisme. La composition tourbillonnante du tableau s’articule autour de l’étincelante apparition de l’Esprit-Saint, incarné par la colombe. Celle-ci attire l’attention de l’enfant Jésus et précède l’arrivée de Dieu et de ses anges. Reconnaissable à son bâton, Jean-Baptiste prend à témoin le spectateur, tandis que sainte Élisabeth, sa mère, désigne en contrebas l’Agneau de Dieu, symbole du sacrifice du Christ.

 Venez découvrir ce chef-d’œuvre au musée de Vire dans le cadre de l’exposition Ernest Pignon-Ernest et les peintres caravagesques, jusqu’au 26 octobre (du mercredi au dimanche).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire